Devenir un colibri

Hello hello, 

Beaucoup de ceux qui vont passer par ici me connaissent. Pour les autres, je suis étudiante en deuxième année de master mais surtout, je suis écolo et féministe. Et je l’assume haut et fort. C’est un engagement quotidien qui me tient à cœur et que j’essaie de partager au maximum avec mon entourage.

Je sais que s’engager peut faire peur : peur de remettre en cause ses certitudes, peur de changer de mode de vie, peur de renoncer à un certain « confort », peur du regard et de l’acceptation des autres, peur du coût que cela pourrait entraîner, et ainsi de suite. J’ai moi-même eu peur, longtemps. Et puis, progressivement, en prenant le temps de me documenter, la prise de conscience a été de plus en plus violente. Et finalement, ce qui m’a fait peur, c’était l’inaction.

J’ai donc progressivement décidé de changer mon mode de vie, par étape : de moins en moins de viande, de moins en moins de déchets, de plus en plus de fait maison, et ainsi de suite. Mais finalement, quand on met le doigt dans l’engrenage, on est vite entraîné dans une spirale qui nous pousse à faire toujours plus, sans que ce soit pour autant contraignant.

Plus de deux ans après le déclic (suite à mon année passé en Suède notamment), j’ai modifié énormément de choses dans ma vie quotidienne et les résultats sont sans appel : non ça ne m’a pas coûté plus cher, non je ne suis pas pleine de carences, non ça ne m’empêche pas de vivre. C’est même plutôt l’inverse, je pense faire des économies et, surtout, je suis en accord avec mes convictions. Mais j’avais envie d’aller plus loin. Au-delà de mon engagement individuel, j’avais envie moi aussi de « faire ma part » au niveau plus collectif. Pierre Rabhi raconte souvent la légende du colibri, je cite son site internet :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! « 

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

Et moi aussi, j’ai décidé de devenir un colibri. Depuis plusieurs mois, je m’aperçois que mes idées et mon « changement » de vie, intéressent et interrogent les gens qui m’entourent. On en discute souvent, mais on est bien vite coupé par d’autres préoccupations (tu sais, ce moment où tu te lances dans l’explication de pourquoi tu ne manges plus de viande et que quelqu’un entre dans la cuisine et demande ce qu’on fait ce soir au dîner…). Je ne blâme bien évidemment personne, mais j’ai eu envie de remédier à ça.

Ce sujet me passionne, je me renseigne énormément, je lis, j’écoute, je regarde, j’échange. En revanche, je comprends tout à fait que tout le monde n’ai pas le temps ou l’envie d’éplucher toute les sources pour enfin se faire une idée de la catastrophe écologique qui est en cours et des solutions qui se présentent pour lutter contre cela. J’ai donc créé ce site sur lequel je regrouperai toutes ces sources et ma vision des solutions envisageables pour rendre plus accessible cet engagement

Je pense donc aborder ce thème sous plusieurs angles : 

  • Des articles thématiques fouillés faisant un inventaire de différentes sources (par exemple sur la fast fashion, sur l’huile de palme, sur la voiture électrique, etc.) ;
  • Des recettes de cuisine végétariennes, sans pour autant avoir trois cacahuètes dans son assiette et être anémié ;
  • Des DIY sur le thème du recyclage et du zéro déchet ;
  • Des recommandations de lectures, de reportages, de podcasts ou autre qui m’ont intéressée, alertée, indignée.

Cette liste de catégories sera évidemment susceptible d’évoluer et de s’agrandir. J’envisage avant tout ce site comme une plateforme d’échange, n’hésitez donc pas à me suggérer un sujet d’article qui vous intéresserait ou à me poser des questions !

J’espère vous retrouver vite à la publication des premiers articles. 
Prenez soin de vous, 
Joséphine

Crédits image : Photo by Andrea Reiman on Unsplash

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s