La recette des pepparkakor

Hello hello, 

Nouvelle recette de fêtes avec les pepparkakor. Quésaco ? Ce sont les sablés de Noël traditionnels suédois (peppar signifiant littéralement poivre et kakor gâteaux). Beaucoup le savent, j’ai passé ma troisième année d’études à l’étranger à Stockholm en Suède. J’ai adoré l’intégralité de cette année mais la période de Noël était sans nul doute la plus magique. Depuis, chaque année je cuisine ces sablés avec des emporte-pièces rapportés de chez Åhlens, l’équivalent de nos Galeries Lafayette. Et comment vous dire que tout le monde en raffole ! En plus ils sont vraiment faciles à cuisiner et amusants à réaliser, par exemple avec des enfants.

Après avoir tâtonné pour trouver LA recette parfaite, je crois que je tiens la perle rare. Je vous partage donc ma recette fétiche ici. Parfait pour Noël ou le Nouvel An.

Pour 100 biscuits environ (cela dépend de la taille des emporte-pièces, les miens sont assez grands) : 
– 500g de farine
– 150g de beurre
– 250 g de sucre roux
– 70g de golden syrup (je trouve le mien chez Marks and Spencer Food, vous pouvez aussi utiliser du sirop d’érable, du miel, du sirop de glucose ou de la mélasse)
– 1/2 cs de bicarbonate de soude
– 100 ml d’eau 
– 1 cs de gingembre en poudre
– 1 cs de cannelle en poudre
– 1/2 cs de clous de girofles en poudre
– 1/2 cc de cardamome en poudre
Ou plus simplement 3 cs de mélange à pain d’épices (j’en trouve au Monoprix ou dans les grands Auchan)

Commencez par mélanger dans une casserole le beurre, le sucre, le golden syrup. Faites chauffer à feu doux jusqu’à ce que tout soit fondu en mélangeant doucement pour éviter que cela n’accroche. 

fullsizeoutput_24d7

Une fois le mélange homogène et les cristaux de sucre bien dissous, retirez du feu et ajoutez au mélange les épices, puis le bicarbonate de soude qui va rendre les sablés plus légers, et enfin l’eau. 

fullsizeoutput_24d8

Transférez le mélange dans un grand bol et ajoutez-y la farine en plusieurs fois jusqu’à obtenir une jolie boule lisse. Souvent j’ajoute de la farine jusqu’à ce que la pâte se décolle assez facilement de mes doigts. A noter que c’est une pâte qui restera malgré tout assez collante, ne vous inquiétez donc pas si la vôtre a cet aspect. 

fullsizeoutput_24d9

Placez la boule au réfrigérateur. Les puristes vous diront de l’y laisser au moins 24h au frais, mais personnellement cela m’arrive de ne l’y laisser que 30 minutes et cela ne gêne pas du tout leur façonnement par la suite ni leur goût. Donc pas de panique si vous êtes pris par le temps ! 

On passe ensuite à la meilleure des parties : la découpe. 

fullsizeoutput_24da
Prélevez une portion de pâte et étalez-là au rouleau le plus finement possible. Ici deux solutions sont possibles selon la consistance de votre pâte : si les biscuits se détachent facilement de la surface de travail sans se déformer ni coller, alors abaissez la pâte directement sur votre plan de travail propre et fariné et déposez ensuite les sablés sur votre plaque recouverte d’une feuille de cuisson en silicone. En revanche, si la pâte est vraiment collante et que les sablés ne peuvent pas être bougés, je vous conseille d’abaisser la pâte directement sur votre feuille de silicone en serrant le plus possible les empiècement avant de retirer la pâte entre chacune des formes.
Quoiqu’il en soit, il est important d’essayer d’avoir des sablés aussi fins que possibles, c’est ce qui les rend si bons ! 

fullsizeoutput_24dbfullsizeoutput_24dc

Enfournez pour 5 à 7 minutes à 200°C. Les sablés doivent être dorés mais pas forcément dur, il durciront en refroidissant. Faites attention comme ils sont très fins, ils brûlent aussi facilement, donc n’hésitez pas à réduire le temps et à vérifier fréquemment. Adaptez aussi la température en fonction de votre four, de 180°C à 210°C selon les puissances en général.

fullsizeoutput_24de

Ma stratégie est de cuire une fournée pendant que j’en découpe une seconde ce qui me permet d’aller plus vite en enchaînant directement les cuissons. N’ayant pas de seconde plaque en silicone, je fais avec un peu de papier cuisson pour pouvoir alterner. Ce n’est pas idéal, il faut que j’achète une seconde plaque. 

Une fois les sablés cuits, sortez-les du four et laissez-les refroidir quelques minutes avant de les retirer de la plaque, ils risqueraient sinon de se déformer. Placez-les ensuite dans un contenant « aéré » par exemple une assiette – mais pas une boîte Tupperware – pour bien les laisser refroidir. Autrement, la chaleur dégagée par les biscuits les rendra mous. Je les laisse souvent refroidir une demi-journée ou la nuit avant de les conserver dans une boîte hermétique. Bien refroidis et conservés, les pepparkakor se conservent jusqu’à 3 semaines (si vous arrivez à ne pas tout manger d’ici là…).

fullsizeoutput_24e0

Plus qu’à déguster, vous verrez c’est un délice !
N’hésitez pas à partager avec moi vos réalisations si vous décidez de passer en cuisine. 
Prenez soin de vous, 
Joséphine

2 réflexions sur “La recette des pepparkakor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s