Les recettes d’un weekend en famille, vegan et sans gluten

Hello hello,

Le weekend dernier, pour Pâques, nous sommes tous allés en Normandie dans notre maison de campagne. L’occasion de nous retrouver en famille et surtout de manger haha ! Sauf qu’à 22, faire des repas simples et qui conviennent à tous peut se révéler assez compliqué. Nous sommes deux végétariennes dans le lot et l’un des membres de ma famille est intolérant au gluten et au lactose. L’occasion pour moi de relever le défi de préparer des recettes familiales vegan et sans lactose

La cauliflower pizza revisitée façon quiche

Si vous aimez les blogs food et passez du temps sur Pinterest vous n’avez sûrement pas pu passer à côté de la cauliflower pizza : une pizza dont la pâte ne contient pas de farine mais du chou-fleur ! J’avais déjà eu l’occasion de tester cette recette chez une amie sous forme de pizza revisitée avec du pesto de betterave et de la roquette (coucou Lucie si tu passes par ici) mais je voulais retenter à la maison, cette fois-ci façon quiche. L’avantage est que cela ne contient pas de gluten et que c’est relativement facile à faire si l’on dispose d’un peu de matériel. 

Ingrédients (pour une quiche) :

La pâte :
un chou fleur de taille moyenne 
un yaourt nature au lait végétal 
un œuf ou une cuillère à soupe de graines de lin
une cuillère à soupe de moutarde 
sel, poivre et herbes de Provence

La garniture : 
trois courgettes 
400g de tofu soyeux
un peu de lait végétal 
de la menthe ciselée (congelée pour ma part) 
sel, poivre 

Étape 1. Séparez le chou-fleur en petits bouquets, sans le tronc (profitez-en par exemple pour en faire une soupe avec quelques pommes de terre et un peu de curry). Lavez les bouquets et mixez-les. Vous pouvez utiliser pour ceci un robots à double lame pour obtenir une semoule épaisse ou un hachoir permettant de râper (je vous en ai déjà parlé, j’utilise celui-ci de chez Magimix que j’adore, j’ai utilisé l’embout pour râper que j’utilise normalement pour les carottes ou le fromage). Une fois le chou-fleur réduit, placez-le dans un torchon propre et tordez-le très serré pour extraire un maximum d’eau (lavez rapidement le torchon).

Etape 2. Pour remplacer l’œuf, faites gonfler une cuillère à soupe de graines de lin (moulue de préférence) dans deux cuillères à soupe d’eau pendant 10 minutes, la texture va devenir gluante comme du blanc d’œuf. Vous pouvez aussi utiliser des graines de chia. 

Etape 3. Dans un saladier, mélangez le yaourt végétal, les graines de lin gonflées et la moutarde. Ajoutez la semoule de chou-fleur jusqu’à l’obtention d’une pâte (rien à voir avec une pâte brisée je vous rassure, mais au moins que ce soit un peu lié et compacte). Ajoutez des herbes de Provence, du sel et du poivre. 

Etape 4. Répartissez aux doigts la pâte sur un plat à quiche chemisé avec un peu de papier sulfurisé (pas super zéro déchet mais sinon tout va coûter). Si vous avez trop de pâte, vous pouvez la congeler. 

Etape 5. Enfournez le plat pour 45 minutes à 180°C en surveillant qu’elle dore de façon uniforme. 

Etape 6. Pendant que cela cuit, lavez et coupez en rondelles fines les courgettes. Préparez l’appareil à quiche en mélangeant dans un saladier le tofu soyeux, un peu de lait végétal et un peu d’eau. Fouettez énergiquement jusqu’à ce que le mélange devienne homogène. Ajoutez du sel, du poivre et un peu de menthe (congelée pour ma part, c’est tellement pratique !). 

Etape 7. Garnissez la pâte précuite de l’appareil puis disposez les courgettes joliment en corolle (vous remarquerez que j’ai fait l’inverse…). 

Etape 8. Enfournez à nouveau pour une vingtaine de minutes à 190°C jusqu’à ce que le dessus soit doré et qu’un couteau ressorte propre. 

La tarte sucré-salé au quinoa 

J’ai découvert cette base de tarte il y a un peu plus d’un an et depuis, je ne m’en lasse pas. C’est la plus simple à réaliser puisqu’elle se compose deux ingrédients : du quinoa ou de l’eau. Il suffit juste d’anticiper un petit peu en mettant le quinoa à gonfler la veille. 

Ingrédients (pour une quiche) :

La pâte :
115g de quinoa 
60ml d’eau
une cuillère à soupe d’huile d’olive

sel, poivre et herbes de Provence

La garniture : 
5 carottes
une cuillère à soupe de sirop d’érable
deux cuillères à soupe de sauce soja  

Etape 1. La veille, mettez le quinoa à tremper dans l’eau tout la nuit. 

Etape 2 . Égouttez le quinoa, rincez-le et ajoutez l’huile d’olive et les épices. Mixer jusqu’à obtention d’une pâte, même grossière. Répartissez la pâte avec une cuillère en bois sur un plat à tarte chemisé avec du papier sulfurisé. 

Etape 3. Enfournez pour 25 minutes à 190°C.

Etape 4. Pendant la cuisson, épluchez et découpez les carottes en bâtonnets si vous utilisez un lat rectangulaire comme moi. Il faudra dans ce cas que vos bâtonnets soient de la largeur du plat. Si vous utilisez un plat rond, privilégiez une découpe en rondelles. Dans un bol, faîtes mariner les carottes avec le sirop d’érable et la sauce soja. 

Etape 5. Garnissez joliment la pâte quinoa avec les carottes (n’hésitez pas à bien serrez les bâtonnets car cela réduit à la cuisson) et enfournez à nouveau jusqu’à ce que les carottes soient fondantes (plantez un couteau pour tester) et dorées (environ 35 minutes), toujours à 190°C. 

Houmous allégé 

Quoi de mieux pour attendre le déjeuner, que de grignoter un peu de houmous sur du pain frais ? Mais en plein weekend de Pâques, autant vous dire que je n’avais pas vraiment envie de cuisiner un houmous bourré d’huile d’olive haha. Voici donc ma version du houmous allégé (le goût s’éloigne donc un peu d’un houmous traditionnel évidemment, mais ça n’en est pas moins excellent, le pot est vite parti ce weekend !). 

Ingrédients (pour un grand pot Le Parfait) :

900g de pois chiche secs ou en conserve
5 cuillères à soupe de Tahin (crème de sésame)
le jus d’un citron
deux cuillères à soupe d’huile d’olive

sel, poivre, cumin, paprika et persil

Etape 1. Si vous choisissez des pois chiches secs, pendez à les faire gonfler dans un grand volume d’eau la veille. Rincez les pois chiches et mettez-les à cuire une dizaine de minutes pour les pois chiches en boîte et 45 minutes pour les secs. Egouttez-les et gardez un peu d’eau de cuisson. 

Etape 2. Placez les pois chiches dans un grands saladier avec un petit peau d’eau de cuisson (très peu au début, quitte à en ajouter ensuite, il faut éviter que ce soit trop liquide). Ajoutez le jus de citron et le tahin. Mixez. Ajoutez du bouillon si besoin pour obtenir la texture traditionnelle du houmous. Assaisonnez à votre goût : cumin, paprika et davantage de tahin si vous souhaitez. J’ai pour ma part aussi mis du persil. Ajoutez l’huile d’olive et mélangez. Versez dans un grand pot type Le Parfait que vous fermez hermétiquement avant que cela ne finisse de refroidir. 

En complément, j’avais aussi préparé deux recettes de Daphné du blog Mode & The City : un cake petits pois feta et un banana bread. J’ai fait les deux recettes sans lactose en utilisant du lait végétal et de la margarine végétale (sans huile de palme évidemment, faites attention beaucoup en contiennent). Cependant, j’ai utilisé de la farine de blé complète et des œufs. 

Je trouve que les cakes sont toujours une bonne idée dans ce genre de situation : c’est facile à faire, pratique à transporter et parfait lorsque l’on est nombreux ! 
Je fais souvent le banana bread pour des brunchs notamment et c’est toujours un succès !! Le cake aux petits pois a aussi reçu beaucoup de compliments. 

Je précise pour finir que j’avais congelé l’ensemble des mes préparations, à l’exception de la tarte quinoa que j’avais faite la veille du départ. C’est donc super à préparer à l’avance. 

J’espère que ces recettes vous plairont, n’hésitez pas à me dire si vous en testez une ou plusieurs. 

Prenez soin de vous, 
Joséphine

Publicités

2 réflexions sur “Les recettes d’un weekend en famille, vegan et sans gluten

  1. Je suis passée par ici ! 😉

    En tant que Libanaise, je ne peux pas m’empêcher de commenter ta remarque sur le houmos… Ce n’est pas une préparation pleine d’huile d’olive car il n’y en a tout simplement pas dans la préparation traditionnelle. L’huile se rajoute seulement à la fin au moment du service et donc s’ajuste comme on le souhaite. Le gras vient plutôt du tahiné que l’on coupe généralement à l’eau et au jus de citron.

    Mais surtout, quand est-ce qu’on goûte à ces recettes ? Le cake aux petits pois me fait de l’oeil !

    J'aime

    • Coucou Lucie !! Trop contente de te voir ici. Pour le houmous je me suis mal exprimée mais clairement le goût de l’huile d’olive m’a « manqué » par rapport à un houmous traditionnel…
      On fait un pique-nique quand tu veux !!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s