DIY – Ecolo et maniaque : la lessive au naturel

Hello hello, 

Aujourd’hui, dans la continuité de mon premier article sur les produits ménagers faits maison (à retrouver ici), on va parler lessive au naturel : pourquoi choisir de fabriquer sa lessive, quels sont les ingrédients indispensables, comment je m’y prends pour nettoyer mon linge avec le moins de produits possibles, … 

Toujours le même constat : une double pollution 
et des effets néfastes sur la santé

Comme dans le cas des produits ménagers, j’ai pris progressivement conscience de l’impact écologique et sanitaire de la lessive. Les contenants déjà, souvent en plastique, représentent une pollution à la fabrication et en fin de vie, lorsqu’ils sont jetés et (mal voire pas) recyclés. En plus, les rayons sont remplis de produits soit disant miraculeux pour venir à bout de toutes les tâches possibles et imaginables, nous poussant à les accumuler alors que la composition est souvent bien obscure… Cela me conduit au second aspect, encore plus important à mon sens, celui de la pollution et des effets sur la santé du contenu des lessives industrielles. On estime qu’un ménage français réalise environ 220 lessives par an, soit 26 litres de lessive liquide ou 40 kg de lessive poudre… A l’échelle de la France, cela représente environ 20 millions de lessives par jour. De quoi tuer l’écosystème d’un étang de 6 hectares et de 1,5 mètre de profondeur… (source). En cause ? Les multiples agents nettoyants, dégraissants, blanchissants, assouplissants, parfumants et j’en passe, présents dans la lessive. Par exemple, les phosphonates et phosphates présents dans les adoucissants causent l’eutrophisation des eaux, c’est-à-dire un déséquilibrage du milieu à cause d’une sur-concentration en azote et/ou en phosphore qui se manifeste souvent par la présence d’une fine couche d’algue vert claire à la surface des eaux. Cette prolifération des végétaux aquatiques, rendue possible par l’excès de nutriments dans l’eau, va progressivement asphyxier ces eaux à cause de leur consommation très importante d’oxygène qui en privera les autres espèces. Ceci n’est qu’un exemple et la liste des produits dont les effets pour la planète sont plus que dommageables est longue. Je n’ose, notamment, imaginer l’impact des capsules de lessive enrobée par un film soit disant hydrosoluble…
Au delà de l’environnement, ces produits sont aussi dangereux pour nous et notre santé.

Lire la suite »

DIY – Un joli turban pour le printemps

Hello hello, 

Nouvel article DIY pour les beaux jours (qui arriveront un jour on espère…) : un turban. 

Cet hiver, pour ceux présents sur Instagram, vous avez pu voir que j’avais gagné un bon d’achat au BHV avec lequel j’ai acheté un turban en velours noir pailleté pour l’hiver. Résultat des courses : je l’ai porté quasiment tous les jours ! Je le trouvais très élégant et plus fin qu’un foulard que l’on noue autour de sa tête. Du coup, j’ai eu envie de le décliner en d’autres matières et d’autres couleurs. Problème : aucun tuto en ligne pour ce modèle…

Du coup j’en ai inventé un. C’était plutôt facile, quoique plutôt compliqué à expliquer pour certaines étapes. Mais je vais faire de mon mieux haha ! Du coup, si vous avez des questions parce que je ne suis pas claire, n’hésitez pas !

C’est parti pour un tuto turban pour le printemps (mais aussi pour l’hiver évidemment, il suffit de choisir une matière plus chaude). 

[Je suis désolée pour la qualité des photos dont la luminosité et la chaleur sont très variables, j’ai pris les photos un jour où le soleil avait décidé de jouer à cache-cache]

Matériel : 

50 cm du tissu de votre choix
10 cm d’élastique de 4 ou 5 cm de large 
une machine à coudre 
ciseaux de couture et épingles 

Lire la suite »

Slow Cosmétique – Des soins naturels et sur mesure

Hello hello,

Je reviens aujourd’hui vers vous au sujet de la « slow cosmétique » et plus spécifiquement mes recettes de masque maison et mon utilisation des huiles végétales.

Le site de l’association Slow Cosmétique définit ce mouvement comme suit :

La Slow Cosmétique® est une démarche écologique et éthique fondée sur une volonté commune de promouvoir un mode de consommation naturel, sain et raisonnable de la cosmétique.

De mon côté, cela fait plusieurs années que je migre progressivement vers une consommation plus saine et plus éthique de produits de beauté en ce qui concerne les soins. Pour différentes raisons, notamment de facilité d’accès et économique, je peine encore à y passer côté maquillage. Quoiqu’il en soit, je voulais vous parler aujourd’hui justement de ma routine en matière de soin et de mes indispensables pour passer aux soins naturels. 

Je tiens à préciser auparavant que ce que je vais présenter correspond notamment à mon type de peau : mixte, déshydratée, à imperfections et sensibles aux rougeurs.

Lire la suite »

DIY – Ecolo et maniaque : faire ses produits ménagers et ses éponges

Hello hello, 

Premier article DIY par ici avec un thème que j’adore : le ménage ! Beaucoup le savent, je suis plutôt maniaque. J’aime que mon intérieur soit bien rangé et propre et j’adore lire sur le sujet du rangement (#passioncheloue je reconnais). 

⊗ Les produits ménagers : contenants et contenus polluants. 

Il y a plusieurs mois, j’ai réalisé que les produits ménagers étaient à plus d’un titre un potentiel désastre environnemental. Déjà, du fait des emballages : les flacons de nettoyants ménagers se présentent souvent sous la forme de pistolet en plastique. On imagine donc aisément la pollution (matières, solvants, eau, énergie, et j’en passe) nécessaire pour les produire, et les jeter à chaque fois m’agaçait de plus en plus. M’est apparue aussi la question de la composition de ces produits, d’une part pour l’environnement puisque ces produits finissent souvent dans les tuyaux (éviers, lavabos, évacuation de la douche ou chasse d’eau) mais aussi pour moi. Avoir le tournis en débouchant certains de mes produits soit-disant super efficaces ne me semblait pas vraiment sain. 

Lire la suite »