DIY – Ecolo et maniaque : la lessive au naturel

Hello hello, 

Aujourd’hui, dans la continuité de mon premier article sur les produits ménagers faits maison (à retrouver ici), on va parler lessive au naturel : pourquoi choisir de fabriquer sa lessive, quels sont les ingrédients indispensables, comment je m’y prends pour nettoyer mon linge avec le moins de produits possibles, … 

Toujours le même constat : une double pollution 
et des effets néfastes sur la santé

Comme dans le cas des produits ménagers, j’ai pris progressivement conscience de l’impact écologique et sanitaire de la lessive. Les contenants déjà, souvent en plastique, représentent une pollution à la fabrication et en fin de vie, lorsqu’ils sont jetés et (mal voire pas) recyclés. En plus, les rayons sont remplis de produits soit disant miraculeux pour venir à bout de toutes les tâches possibles et imaginables, nous poussant à les accumuler alors que la composition est souvent bien obscure… Cela me conduit au second aspect, encore plus important à mon sens, celui de la pollution et des effets sur la santé du contenu des lessives industrielles. On estime qu’un ménage français réalise environ 220 lessives par an, soit 26 litres de lessive liquide ou 40 kg de lessive poudre… A l’échelle de la France, cela représente environ 20 millions de lessives par jour. De quoi tuer l’écosystème d’un étang de 6 hectares et de 1,5 mètre de profondeur… (source). En cause ? Les multiples agents nettoyants, dégraissants, blanchissants, assouplissants, parfumants et j’en passe, présents dans la lessive. Par exemple, les phosphonates et phosphates présents dans les adoucissants causent l’eutrophisation des eaux, c’est-à-dire un déséquilibrage du milieu à cause d’une sur-concentration en azote et/ou en phosphore qui se manifeste souvent par la présence d’une fine couche d’algue vert claire à la surface des eaux. Cette prolifération des végétaux aquatiques, rendue possible par l’excès de nutriments dans l’eau, va progressivement asphyxier ces eaux à cause de leur consommation très importante d’oxygène qui en privera les autres espèces. Ceci n’est qu’un exemple et la liste des produits dont les effets pour la planète sont plus que dommageables est longue. Je n’ose, notamment, imaginer l’impact des capsules de lessive enrobée par un film soit disant hydrosoluble…
Au delà de l’environnement, ces produits sont aussi dangereux pour nous et notre santé.

Lire la suite »

Publicités

Zéro Déchet #2 : Tips & Tricks pour alléger son quotidien – La salle de bain

Hello hello, 

On continue cette catégorie consacrée au Zéro Déchet avec la salle de bain. Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la réduction de mes déchets, cela a  été la première pièce sur laquelle je me suis penchée. La raison était très simple : les protections hygiéniques. Mon budget mensuel était en effet assez considérable en la matière et je commençais à en avoir marre de jeter chaque jour 3 à 4 tampons et autant de serviettes à la poubelle ou pire : aux toilettes. Où est-ce que tout ceci finissait ? Quelles étaient les conséquences pour l’environnement ? Autant de question qui, ajoutées à la prise de conscience du désastre écologique que constituaient ces protections à la fabrication (et donc de la double empreinte de ces produits : à la production et à la destruction) et plus encore de leur nocivité pour la santé m’ont poussée à chercher des alternatives. J’aimerais y revenir plus longuement dans un autre article car c’est un sujet qui me révolte, mais disons simplement pour le moment qu’il n’y a aucune obligation de faire figurer la composition des protections hygiéniques sur leur emballage alors que cela contient des substances chimiques extrêmement nocives.

Lire la suite »

DIY – Ecolo et maniaque : faire ses produits ménagers et ses éponges

Hello hello, 

Premier article DIY par ici avec un thème que j’adore : le ménage ! Beaucoup le savent, je suis plutôt maniaque. J’aime que mon intérieur soit bien rangé et propre et j’adore lire sur le sujet du rangement (#passioncheloue je reconnais). 

⊗ Les produits ménagers : contenants et contenus polluants. 

Il y a plusieurs mois, j’ai réalisé que les produits ménagers étaient à plus d’un titre un potentiel désastre environnemental. Déjà, du fait des emballages : les flacons de nettoyants ménagers se présentent souvent sous la forme de pistolet en plastique. On imagine donc aisément la pollution (matières, solvants, eau, énergie, et j’en passe) nécessaire pour les produire, et les jeter à chaque fois m’agaçait de plus en plus. M’est apparue aussi la question de la composition de ces produits, d’une part pour l’environnement puisque ces produits finissent souvent dans les tuyaux (éviers, lavabos, évacuation de la douche ou chasse d’eau) mais aussi pour moi. Avoir le tournis en débouchant certains de mes produits soit-disant super efficaces ne me semblait pas vraiment sain. 

Lire la suite »