DécouVERTes #7 – Eté 2019

Hello hello, 

J’espère que vous avez tous et toutes passé un bel été et que votre rentrée s’est bien passée. Me revoilà après une absence bien trop prolongée, vacances obligent… J’en profite aussi pour vous annoncer que le rythme de publication va être assez ralenti dans les mois à venir. Je démarre une nouvelle formation en alternance dont le rythme s’annonce dense. Mais cela me permettra d’accumuler plein d’idées pour quand je serai de retour !

Revenons-en à nos moutons, qu’ai-je découVERT cet été ?

Vegetarian Times | Jeannie Phan
Crédits : Jeannie Phan

Articles

« Une végétarienne imparfaite », Flâner Lire : Un article rafraîchissant sur le végétarisme et les étiquettes et impératifs sociaux qui y sont associés… Faire un effort vers le végétarisme c’est aussi s’exposer à des remarques acerbes à la moindre écartade ou à l’incompréhension : « Comment ça, t’es végétarienne mais parfois tu manges du saumon ? C’est que le saumon ou globalement le poisson ? On dit pas plutôt « pescétarienne » dans ces cas-là ? Tu prends des compléments alimentaires en plus ?… » Le principal est de trouver son végétarisme à soi et d’aller dans le bon sens, celui de la réduction de la consommation de chaire animale. Et pour les non convertis, bienveillance et compréhension seraient les bienvenues 😉 

Lire la suite »

DécouVERTes #6 – Juin 2019

Hello hello,

Juin a été un mois assez chargé de mon côté puisque j’ai soutenu mon mémoire. Malgré cela, plusieurs infos green n’ont pas manqué de retenir mon attention ! 

Articles

« Les dérives du marché de l’occasion », Banana Pancakes : Je ne vous présente plus Julie dont je parle très régulièrement ici. C’est pour moi une référence en matière d’écologie et de slow life et j’aime particulièrement ses réflexions qui vont souvent au-delà des idées reçues dans ces domaines. Cet article illustre parfaitement cette originalité de la réflexion. Julie y partage ses interrogations quant au boom de la seconde main : n’est-on pas en train de recréer un marché de consommation effréné et, pire, décomplexé car rassuré par l’excuse que « l’occasion c’est écolo ». Certes, acheter de seconde main est une excellente alternative, mais cela ne doit pas être un prétexte pour acheter toujours plus de fast fashion en se disant qu’au pire « On revendra sur Vinted ». Elle y aborde aussi la question des envois de ces colis entre particuliers, souvent suremballés… Ce qu’il faut retenir, c’est que l’objectif de l’écologie est avant tout la décroissance : réduire avant de mieux consommer. Réfléchissez donc soigneusement avant chaque achat, même de seconde main, misez sur des intemporels et, en cas de revente, privilégiez les remises en main propre pour éviter les transports et emballages. 

Crédits photo : Marie-Paola Bertrand-Hillion

Si vous souhaitez en savoir plus sur ma vision de la seconde main, j’avais répondu dans cet article à Marie-Paola Bertrand-Hillion. 

Lire la suite »